La faune au fond du bol

Géraldine de BecoGéraldine de Beco

Un matin comme un autre, vous verseriez mécaniquement du lait, du café ou des céréales dans un bol dont les vallons vous rappelleraient le paysage de votre enfance. Puis, sous vos yeux à peine éveillés, surgiraient, comme sortis d’un conte, un chat, un loup, un oiseau. Vous vous demanderiez si vous rêvez encore, car une fois le café avalé, ils auraient disparu. C’est la magie des bols en porcelaine de Géraldine de Beco, développés pour Bernardaud lors d’une résidence. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire l’entretien que la designer a accordé au site Fac(to)tum

Publicités