Insuffler

Nacho CarbonellNacho Carbonell

Il est encore question ici d’assise et d’air… Mais face à Pump It Up de Nacho Carbonell, l’expérience, qui pourrait être ludique comme chez Matali Crasset, devient quasi animiste et existentielle. Lorsqu’on s’assied dans le fauteuil, les animaux qui y sont reliés se gonflent et prennent vie du fait du poids du corps et du transfert de l’air aux créatures. Ainsi prenons-nous soudain conscience de notre place dans l’espace et des interactions, souvent invisibles mais pourtant réelles, avec notre environnement. Le fauteuil s’adapte à notre morphologie et gagne en confort. Puis quand nous nous relevons, ces étranges compagnons « s’endorment », meurent en quelque sorte, et la nostalgie nous envahit. Est-ce l’apparence de ces cratures, ce qu’on y projette, ou l’idée elle-même qui nous bouleverse? Sans doute le mélange de tout cela… Et c’est alors qu’on peut dire qu’un objet est réussi.

Publicités