L’anti open space

GamfratesiGamfratesi

Perdu dans un monde ouvert à l’infini, opressé par l’univers illusoirement solidaire de l’entreprise (il n’y a qu’à voir la littérature qui a fleuri sur le sujet)… Les designers ont compris depuis longtemps que, face à un espace et à un temps qu’on ne maîtrise plus, chacun cherche à se recréer une bulle qui le réconforte et le rassure. Bricolo ou high-tech, l’esprit cocon a fleuri dès les années 2000 (il n’y a qu’à voir le lit clos des frères Bouroullec, ou le lit de chez Lomme, pour ne citer que ceux-là, car les projets du même style, fauteuil, abris, etc… sont pléthores). Voici donc un des derniers projets en date (et non des moins réussis) créé par le studio GamFratesi et édité par Ligne Roset : le bureau Rewrite. Combinaison d’élément existant (la table), d’élément fonctionnel (la boîte pour ranger les câbles) et d’une sphère-écran recouverte de tissu, ce meuble semble accueillant et apaisant. Serait-ce à dire que désormais les designers palieront aux défauts d’organisation de l’espace générés par les architectes ? Peut-être… Et à voir (ci-dessous) la « Maison sur une table » de Soojin Hyun, le besoin croissant d’intimité et la nécessité de retrouver un minimum de concentration, le design pourrait bien, sait-on jamais, signer la fin des open space…

House on a tableHouse on a table

Publicités