A la traîne

La chaise mise a nuLa caise mise à nu

 

 

 

Bon, d’accord, ce n’est pas un scoop. Ce serait même du réchauffé puisque cette chaise date de 2002… Mais preuve que certains objets sont faits pour traverser le temps, elle a su garder toute sa poésie. Serait-ce du à son aspectsymbolique, quelque chose qui nous plonge au-delà de la forme, dans l’imaginaire…
Créée par Florence Doléac lors d’un workshop au Kirghizstan, cette « chaise mise à nu est une chaise revêtue d’une épaisse housse à traîne de feutre matelassé. Cet objet (…) excelle une tradition du Kirghizstan dans laquelle la mère offre à sa fille lors de son mariage, un tapis de feutre cousu, dont chaque point de couture représente un jour de bonheur pour le nouveau couple. Le tapis comporte ici une infinité de points qui s’entremêlent comme de longs « cheveux ». »
Florence Doléac est de ces designers à la frontière de l’art, exposée en galerie, mais créant également pour l’industrie.

Publicités